Sauvetage de Disques Vinyles.



Vous possédez des vieux trésors de musique, des disques 33 ou 75 tr/min que vous n'osez plus poser sur la platine de peur de les abîmer encore un peu plus? ou de vieilles casettes audio ? transférez les sur CD !
Pas bien compliqué, surtout avec Linux.
Bien entendu les craquements divers de l'original ne vont pas disparaître par miracle. Au moins vous n'en ajouterez plus jamais d'autres.
Comme toute conversion d'un signal analogique en numérique l'opération engendrera une petite perte de qualité. Perte en pratique tout à fait négligeable, inférieure à celle que provoqueraient quelques écoutes de votre vinyle préféré, même sur une platine en parfait état.

La suite vous propose une procédure qui permet de saisir (numériser) le signal de votre tourne-disque pour en faire des fichiers nichés au sein de votre disque dur. Le "cdparanoia" du vinyle, en quelque sorte.
Ces fichiers et leurs petits copains pourront ensuite être gravés sur CD-R ou CD-RW, ou compressés en .ogg , .mp3, ou ce que vous voudrez, mais je n'en parlerai pas ici. Le sujet est déjà fort bien traité ailleurs.

On se Prépare.

Je suppose pour la suite que vous savez graver un CD audio sous Linux.
Pour tout savoir sur le sujet, et parce que les anglophones préfèrent griller que graver, allez voir ici: http://linuxiso.org/cdburninginfo.html
ou, en français, là: http://www.freenix.org/unix/linux/HOWTO/CD-Writing-HOWTO.html
Pour que votre graveur IDE soit utilisable, il vous faudra probablement compiler un nouveau noyau dans lequel l'émulation du SCSI est activée. Si vous ne savez pas faire ça, demandez des conseils à, par exemple, Lea: http://lealinux.free.fr/kernel/kernel.php3

Les Logiciels

J'utilise principalement Gramofile, Studio et Gmurf.

Gramofile

Il n'a l'air de rien, mais il fait du bon boulot! on peut le trouver là: http://panic.et.tudelft.nl/~costar/gramofile/
c'est un logiciel libre, régi par la licence GNU. la version que j'utilise est la 1.6
La compilation est triviale, et bien expliquée (en sauvag... euh, en anglais) dans le fichier README. Pour résumer:
"tar xzvf gramofile-1.6.tar.gz", puis "make"
Même pas besoin de "su" si on l'installe dans son répertoire personnel... Suffit de copier les trois exécutables (brec_gramo, bplay_gramo et gramofile) là où votre "path" vous permet de les lancer. Par exemple "/home/jesuileplubo/bin" pour une utilisation personnelle; ou "/user/bin" pour que tout le monde puisse en profiter.
Gramofile réalise la saisie des fichiers audio, au format .wav, stéréo 16 bits et 41 kHz pour respecter la norme CD audio. Il n'a pas besoin de X et méprise la souris.
Gramofile peut aussi effectuer certains post-traitements intéressants. le plus appréciable est sans doute le découpage automatique d'une face entière d'un vinyle en ses différentes plages.
Mais si le Vinyle est en trop mauvais état (ou s'il ny a pas de silence entre pistes, dans un enregistrment public par exemple), Gramofile n'arrive pas toujours à détecter correctement des "silences" trop crachotants entre les plages. Il faut alors tenir soi même la tronçonneuse, c'est à dire un éditeur de fichiers son. Il en existe des quantités. J'utilise voluntiers Gnoise et Gmurf.

Gnoise, Gmurf, Audacity

On trouve les sources de Gmurf et de Gnoise chez freshmeat.net.
Ils permettent de visualiser les plages et de "tronçonner à la souris"(!). Et pas mal d'autres traitements que je n'ai pas expérimentés.
Gnoise est bien adapté à des gros fichiers comme une face entière de vinyle. Il peut aussi être utilisé pour l'enregistrementà la place de Gramofile.
Gmurf semble savoir faire à peu près les mêmes choses, et un peu plus rapidement. De plus ses auteurs sont français et la documentation est disponible... en français. Cocorico!
Dernière heure (13/09/2004) : j'utilise depuis peu la Mandrake 10.0 «offocial», dans laquelle on trouve Audacity, qui sait faire les mêmes choses...

Le Matériel.

Il vous faut:
* Un tourne-disque en bon état. ;-)
* un amplificateur: le signal sortant du tourne-disque est de trop bas niveau pour être directement envoyé en entrée de la carte son. A mes débuts je déménageais mon ampli HIFI de salon. Pénible (c'est fou ce qu'en quelques mois la poussière peut s'accumuler derrière les meubles et la pelote de câbles!). Je le remplace maintenant par un petit boîtier à 150 Fr, trouvé dans une boutique d'électronique grand public..
* Un ordinateur en bon état, avec carte son, haut-parleurs et graveur.


La Numérisation de Pistes Audio.

L'Enregistrement.

Si toutes les connections sont correctes, on doit entendre la musique dès que l'aiguille entre en contact avec la surface noire et crachotante.
On lance Gramofile en tapotant... "gramofile" (et non pas "gramofile &").
Après deux secondes d'attente, apparaît un joli menu:


Les items entre [ ] ne sont pas disponibles. Mais on sait faire faire ça autrement, non?
Sélectionner "Record audio (1), choisir le nom du fichier (new.wav par défaut), et voir ce que raconte "Mixer" (pour se balader, la touche Tab ou les flèches)
Choisi la source et régler les curseurs pour obtenir le niveau maximal tout en évitant la saturation. Il faut procéder à plusieurs essais en ré-écoutant les fichiers enregistrés, car certains les défauts ne sont pas audibles pendant l'enregistrement.
Les réglages typiques peuvent ressembler à ça:


puis on enregistre "pour de vrai" le morceau choisi, ou la face entière du vinyle.
remarque: le "Mixer" peut être remplacé par celui de votre choix, "kmix" si vous avez KDE,par exemple.

Le Tronçonnage des Pistes.

Sélectionner "Locate tracks" (3), choisir le fichier et les différents réglages (je n'ai pas compris grand chose à ces réglages. si vous voyez comment on s'en sert, écrivez moi!).
Lancer "Start computation". Gramofile génère un fichier .tracks où sont indiqués les débuts et fins des pistes qu'il a su distinguer. (Il arrive souvent qu'il compte moins de pistes qu'il n'y en a en réalité, parce qu'il n'a pas su "voir" le silence entre deux morceaux. On re-tronçonnera plus tard, à la main.)
Sélectionner "Process the audio signal" (4), choisir à nouveau le fichier, choisir "Copy Only ", "Next screen", le nom générique des pistes, et c'est parti!
Pour quitter Gramofile, menu principal et touche "q".

Le Tronçonnage Manuel.

Vous n'êtes pas satisfait du résultat: deux morceaux occupent un même fichier, ou les silences de début et de fin sont trop longs. Trois solutions (au moins) :
* Repérer les dates, modifier le fichier .tracks en conséquence et recommencer le "Process the audio signal".
* Repérer les dates, créer un fichier .toc en conséquence et graver avec cdrdao (voir l'exemple plus bas).
* Utiliser un éditeur de sons. Gnoise, Gmurf, ou un autre.


Et Après?

Vous connaissez la suite, non? J'avais dit que je ne parlerais pas de gravure ! mais peut-être faut-il en parler un peu quand même...
J'utilise volontiers CDRECORD, simple d'utilisation en ligne de commande; ou GCOMBUST qui en permet l'utilisation en mode graphique.

Un problème courant est celui de la gestion des silences entre pistes. On le rencontre notamment dans les enregistrements publics.
Pour un disque complet sans aucun silence, une solution simple est d'utiliser l'option «dao» dans cdrecord ou gcombust.
Pour un réglage fin des silences, CDRDAO est ce qu'il vous faut !! en l'utilisant à la place de cdrecord on fait vraiment ce qu'on veut. Mais il faut éditer un fichier «.toc», et je n'ai pas trouvé de «frontend» satisfaisant.
On peut enchainer plusieurs fichiers.wav en réglant les silences entre eux.
On peut aussi découper un fichier unique (une face entière de vinyle, par exemple) en plusieurs pistes, avec ou sans silences.
un exemple de fichier.toc : cdrtrack.toc et quelques détails là : astuce.txt

Pour la compression en mp3, BladeEnc est bien mais lent. maintenant j'utilise plutôt lame.
Mais maintenant le format Libre .ogg est bien plus performant... et libre !

Gramofile et les éditeurs de sons les plus courants proposent des post-traitements destinés à atténuer les craquements et autres défauts. Mon expérience n'est pas glorieuse: les sons continus (orgue...) sont acceptables mais les sons à "attaque" (cordes pincées...) deviennent des plus bizarres et les voix humaines assez extra-terrestres! Si vous savez faire, écrivez moi.

Vous avez des questions, des compléments, des remarques, des protestations?
écrivez les moi là :


Et il n'y a pas que ça dans la vie: http://didierdescamps.free.fr